Enjeu Information et Connaissance

I052INCK - CÚline Hudelot, Wassila Ouerdane, Jean-Philippe Poli

 
L’émergence du numérique, le déploiement des réseaux à grande échelle, le développement de l'intelligence artificielle et surtout la convergence des technologies sont responsables d'une profonde mutation de notre société. L'ère « post-industielle » a laissé place à une véritable ère de l' « information et de la connaissance » avec de nouvelles possibilités, de nouveaux défis technologiques et de société, de nouvelles économies, de nouvelles représentations mais aussi de nouvelles craintes et de nouvelles formes d' inégalités et d'exclusion. L'enjeu « Information et Connaissance » traite des effets de cette convergence sur la société et son organisation.

 

Définition et contexte :
Avec l’émergence du numérique, des réseaux et de la convergence des technologies, l’information a changé radicalement de nature. De cette mutation est né un univers technologique foisonnant impliquant de nouvelles représentations mentales et sociales. La société de l’« information et de la connaissance » résulte d'une convergence entre les systèmes d’information, la communication, les applications logicielles et les technologies. L’enjeu « Information et connaissance », traite des effets de cette convergence sur la société et son organisation : c’est l’importance prise par les flux d’information et de connaissance, c'est la maîtrise des systèmes complexes et c’est bien sûr le nouvel univers technologique et d'innovation et ses promesses. 
L’information se situe désormais dans un système complexe qui semble obéir à ses propres règles d’évolution et à ses propres finalités. L’intégration des individus, du système sociétal et du système informationnel est devenue totale. Contrairement à certains domaines où les décisions techniques sont fortement liées à des choix géopolitiques, la société de l'information et de la connaissance évolue sous la pression du marché et des innovations. D’où le sentiment général d’une transition vers un monde nouveau, abolissant les frontières, effaçant les repères, bousculant les certitudes…
 

Caractéristiques :

  • Les flux d’information sont au cœur des organisations, en particulier des entreprises. Ce sont les systèmes d’information qui sont structurants, leur maîtrise est un enjeu de pouvoir qui est aussi une source de craintes et pose des problèmes politiques et éthiques.
  • La rapidité d'évolution des technologies de l'information fait qu'il est difficile de prédire de manière sûre la naissance ou l'obsolescence des technologies. Un exemple frappant est la non prévision du phénomène mondial de l'Internet.  C'est donc un domaine qui exige une veille technologique et une réactivité continue mais aussi l’acceptation de l’échec, la conscience de la fragilité des positions acquises: «l'histoire de l'informatique est traversée de ruptures technologiques et socio-économiques qui ont fait des dominants d'un temps les victimes du suivant » (Commissariat au plan).
  • Des projets proches de la science fiction et l’innovation permanente ont créé un monde où le foisonnement d’initiatives et le dynamisme des entreprises ouvrent des perspectives immenses aux entrepreneurs. Les échelles de temps peuvent être très courtes et les enjeux financiers énormes. L’importance des investissements peut être variable et leur nature risquée exige une ingénierie financière adaptée.
  • L’évolution vers une adaptation du système à l’humain s’accompagne de la formalisation de l’information et de la connaissance pour les besoins d’un traitement automatique : « l’interface homme machine », « l’intelligence ambiante », la « vie artificielle » sont la face visible de technologies dont la maîtrise suppose une abstraction et une théorisation de la représentation et du traitement de l’information.
  • Les métiers de l’information, notamment l’informatique, les technologies de l'information et de la communication mais aussi  le conseil et la finance seront les premiers employeurs d’ingénieurs (33% pour le secteur de « l’informatique » en 2006, source APEC).
  • La sécurité des réseaux et des bases de données, la protection de l’innovation, la propriété intellectuelle (logiciel « libre »), seront inséparables des nouveaux modes d’échange et de communication.
  • Les nouvelles technologies de l'information et de la communication ont aussi un rôle transverse majeur dans d'autres enjeux de société comme le domaine de la santé, l'énergie, l'environnement et de développement durable et les territoires.

 

 


Administrateur de Les cours : TICE ECP
Utilise la plate-forme Claroline © 2001 - 2008